Mes cadeaux d’anniversaire libertin

tumblr_inline_nyllmdofDH1sh9ows_540

Nous avons écrit ce billet à quatre mains pour que vous ayez les deux avis détaillés.

Après une soirée d’anniversaire mémorable, de retour à la maison il me tarde d’essayer mes deux nouveaux jouets et en particulier ce cockring avec sonde prostatique. Sans attendre plus avant je suis donc parti dans la chambre pour les tester. Je sais que je ne suis pas un grand habitué de la pénétration anale mais l’envie est là depuis longtemps, connaissant le plaisir prostatique depuis mon adolescence. Je commence par le cockring et sous les conseils d’un ami blogueur Adam de Nouveaux Plaisirs  j’abuse du lubrifiant BIOglide Anal.

Le plug anal du cockring a un bon diamètre et surtout il est relativement ferme ce qui laisse peu de possibilités de déformation pour la pénétration. Après plusieurs tentatives, je me rends bien compte que ça ne pourra pas se faire aussi facilement que je l’imaginais et je tente donc le Share qui ne me semble pas moins épais mais plus souple, mais sans résultat. Je m’avoue un peu vaincu et déçu de ne pouvoir essayer mes nouveaux jouets, qui je le sais, me donneront beaucoup de plaisir.

[Madame Flo] Quand mon mari monte dans la chambre pour tester son cadeau d’anniversaire, je le laisse découvrir le Plug cockring en n’imaginant pas qu’il va aussi tester rapidement le Share qui lui a également été offert.

Ma femme me rejoint dans la chambre et me dit que ça ne pourra pas marcher sans un minimum d’excitation. Elle m’invite à me positionner à quatre pattes sur le lit et de me détendre. Les premières tentatives de pénétration du plug restent toujours infructueuses. Je lui demande de me chauffer les fesses, je sais qu’il faut que je me laisse aller pour accepter totalement la pénétration anale. Les fessées commencent à tomber et je me laisse aller. Pour avoir déjà essayé plusieurs fois la fessée, je sais que je ne peux pas aller très loin, mais ce soir c’est différent. Le plaisir est présent et je m’abandonne, je ferme les yeux et me concentre uniquement sur les sensations de plaisir qui m’envahissent. Je sens bientôt un doigt me pénétrer puis rapidement deux, la sensation est agréable. Puis vient ensuite la badine qui vient lézarder mes fesses. Les sensations sont plus intenses mais le plaisir est encore là. Je découvre les sensations des coups de badines sur le dos qui font encore monter mon plaisir. Puis je sens un objet s’introduire dans mon anus. Je suis très surpris de la facilité de l’insertion et surtout de la sensation tellement naturelle comme de ne rien porter.

Au bout de quelques minutes, je m’inquiète de ne pas entendre de bruit donc je gravis rapidement les escaliers. Je le trouve avec l’anneau du cokring placé derrière les bourses mais totalement dépité. «Je n’y arriverai jamais, le plug est trop ferme» me dit-il.

Je prends rapidement la mesure du problème. Sans un minimum d’excitation, impossible de s’introduire un plug aussi petit soit-il surtout quand on manque d’habitude.

Je le rassure, je débarrasse le lit de ce qui l’encombre et le l’invite à s’installer à quatre pattes sur le lit. Nous parlons doucement, je place le plug et l’essaie de l’introduire doucement un peu comme nous le faisons quand il s’agit de mon cul. Après quelques tentatives infructueuse. Je me prends à le fesser doucement pour l’exciter. Les fessées sont de plus en plus fortes, je tente à nouveau de placer le jouet sans réussite. Je change d’outil, je prends la badine et je lézarde doucement le joli fessier et le dos de mon époux qui réagit très positivement. Après quelques minutes de jeu, je décide de le doigter pour le détendre et le préparer correctement. Du lubrifiant, un premier doigt, puis un second, les quelques vas et viens s’accélèrent, les grognements sourds me rassurent. Je vais donc chercher le Pure Plug M de NJoy que j’introduis facilement. J’alterne badine et fessées, morsures et griffures. Mon homme se détend totalement et lâche prise.

 

Je sens le plug qui se retire et rapidement après le plug de mon cockring revenir à l’entrée de mon anus. Je ne ressens plus de douleur mais je sens passer nettement la taille du plug. Ma femme me masturbe, je suis toujours à quattre pattes les yeux fermés. Les sensations sont bonnes, mais je ne ressens pas les sensations habituelles sur mon pénis, j’ai comme l’impression d’être devenu insensible. Ma femme me fait remarquer que mes bourses sont violettes et nous décidons de le retirer. Il est vrai que même si l’insertion du plug a pris du temps, je porte la partie cockring depuis un certain temps. Mais je ne souhaite pas arrêter nos jeux à cet instant et j’ai très envie d’essayer le Share.

Je retire le Pur Plug, et j’introduis sans difficulté l’extrémité du cockring. Le passage se fait dans un souffle. Je continue à jouer avec son fessier tout en vérifiant la couleur de sa verge et de ses bourses. J’en profite pour le masturber pendant quelques minutes puis je lui demander de retirer l’anneau, ses bourses sont violettes, je suis inquiète. Il souhaite me prendre ainsi mais je refuse. Puis, il propose que nous utilisions le dernier cadeau : Le Share Chair taille M de Fun Factory.

 

Nous commençons en position de levrette. J’ai un peu d’appréhension car je suis plus habitué aux plugs qu’à la forme du Share qui ne se retrécit pas nettenement une fois le gland passé. Ma femme commence à l’insérer et une fois passé le gland, la sensation est juste extraordinaire. Toutes mes appréhensions sont parties, et je me laisse aller au plaisir d’être pénétré. Mais la position en levrette n’est pas la plus simple pour une utilisation à deux. Je me mets donc sur dos avec un coussin sous les fesses. Les sensations sont toujours aussi intenses pour moi, j’aime quand elle me pénètre profondément c’est encore meilleur. De son côté je la sens partir très rapidement. De mon côté, je sens que je ne jouirai pas par la simple action de la pénétration du Share, je finis par me masturber en même temps qu’elle me pénètre et je pars en quelques minutes. Il faut dire que l’excitation n’était pas retombée de la soirée d’anniversaire de la veille. Après ma jouissance, je suis complètement détendu et apaisé.

Nous réussirons à l’utiliser non pas en levrette mais en missionnaire : lui sur le dos. L’introduction est nettement plus rapide que pour le plug, son anus étant détendu et son esprit aussi. Les sensations sont fantastiques pour mon mari et intenses pour moi. Je suis totalement remplie, le share épouse la forme de mon vagin et stimule mon clitoris à chaque poussée. Les rôles sont inversés. Je domine son plaisir avec un infini bonheur et il se laisse faire en profitant au maximum.

 

A sa demande les pénétrations seront lentes et très profondes. Il n’atteindra pas l’orgasme comme moi, mais il aura beaucoup de plaisir et de sensations.

Je me demande pourquoi «tu ne demandes pas une sodomie à chaque fois» me dit-il.

Et vous ? Orgasmez vous messieurs quand votre complice vous pénètre avec un Share ?

Bilan :
– Le share est juste sensationnel pour nous deux ;
– Le lubrifiant Bioglide Anal a très bien joué son rôle ;
– Le cockring est de bonne qualité mais il n’appuie peut être pas assez sur la prostate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *