La vérité est ailleurs

S’afficher en tant que couple libre ou couple libertin vous expose tout de suite à l’imaginaire prolifique de vos interlocuteurs qui vous imaginent ayant un grand nombre de partenaires hors couples et une sexualité débridée fréquente et plurielle. Cette image est également véhiculée aux travers des relations des réseaux sociaux, qui de part leur nature, n’offrent souvent qu’une vision partielle de ce que nous sommes. Mais est ce que cette imaginaire est réellement proche de la réalité ? Est ce que vivre en couple libre fait de vous automatiquement quelqu’un avec de multiples partenaires ? Rien n’est automatique et la vérité est souvent ailleurs.

L’envie

Ouvrir son couple à l’aventure du couple libre ouvre avant tout un champs des possibles. C’est comme ouvrir la porte d’une cage mais cela s’arrête là. Vous êtes alors libre d’en sortir et d’y entrer mais rien ne vous y oblige et par définition dans ce mode de fonctionnement la cage devient alors un abri. Le blog d’Audren explique très bien ce concept dans cette article : https://lesfessesdelacremiere.wordpress.com/2013/03/23/lamour-en-cage-ouverte/

Ensuite l’envie fait le reste et celle ci peut changer au cours du temps. Il y a des moments où une seule relation hors couple va vous combler et où l’on va trouver son équilibre et puis à certains moments plusieurs relations peuvent naître, peut être moins intenses, mais toutes complémentaires. Et enfin il y aura des moments où l’on sera bien juste dans son couple sans forcément avoir d’autres relations. Être en couple libre ne signifie donc pas forcément avoir d’autres partenaires et c’est avant tout une question d’envie.

Le temps

Se consacrer à une ou plusieurs relations hors couple demande un investissement émotionnel mais également un investissement en temps. En ayant déjà une vie de couple (enfants, sorties) et professionnelle (responsabilité, déplacement, astreinte) bien remplies il n’est pas toujours simple d’organiser une ou des vies parallèles dans ce contexte. Le temps n’est pas extensible et il ne s’agit pas de délaisser une activité pour une autre ou une personne pour une autre mais de trouver un réel équilibre satisfaisant pour tout le monde. De plus dans un couple libre vous êtes deux potentiellement à avoir des relations hors couples donc il faut aussi accorder chacun ses emplois du temps de sorties. L’idéal étant de pouvoir alterner sur une semaine de sortie chacun mais dans les faits et avec les contraintes de la vie quotidienne c’est plutôt un arrangement permanent quasi au jour le jour pour que chacun puisse y trouver satisfaction.

Les possibilités 

Autant il est possible d’avoir une influence sur les paramètres de l’envie et du temps, autant sur le paramètre des possibilités de rencontres hors couple c’est une chose plus complexe. Vous afficher dans une relation de couple libre ne vous amènera pas automatiquement une horde d’amants ou d’amantes à votre porte. Bien au contraire, de par mon expérience, vous allez plutôt passer dans un premier temps comme une sorte d’OVNI inclassable : ni dans la case célibataire, ni dans la case infidèle/adultère. Là aussi le déséquilibre des possibilités de rencontres entre les hommes et les femmes est présent, comme celui du fait d’habiter en province ou la région parisienne. Faire des rencontres ne signifie pas non plus que vous vous plairez forcément ou que cela donnera lieu à une relation sur un terme plus long.

Et cette vérité… 

Etre en couple libre c’est avant tout un principe d’ouverture qui amène à un champs de possibilités. Beaucoup de blogs que je suis semblent donner une image de relations avec de multiples amants ou amantes, c’est sans aucun doute aussi une part de la vérité pour certaines personnes. Pour autant, pour ma part, même si certaines personnes m’ont dit que je semblais avoir du recul sur ces sujets de couples libres et de polyamour, vous seriez bien étonnés de mon expérience réel et de mon vécu qui ferait largement descendre n’importe quelle moyenne inventée dans les articles sexo sur le sujet du nombre de partenaires. Cet état de fait n’est pas forcément qu’une question d’envie ou de temps…

Accéder à la liberté et l’embrasser pleinement sont deux choses totalement différentes mais commencer par y accéder est déjà une très belle étape.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *